Applicable depuis le 1er janvier 2017, la nouvelle réglementation modifie le suivi individuel de l’état de santé des travailleurs pour une meilleure prévention des risques professionnels et une surveillance médicale mieux adaptée.